Aqua69

Communauté aquariophile Lyonnaise

Engrais PMDD

L’engrais PMDD

| 0 Commentaires

Synthèse de la composition en éléments nutritifs des fertilisants liquides

Afin de vivre les plantes aquatiques ont besoin de lumière, de carbone (CO2) et de nutriments. Les nutriments sont classés selon leurs quantités d’utilisation par la plante :

– les macronutriments telle que l’azote (N), le phosphore (P), sulfates (S), le calcium (Ca), magnésium (Mg) et le potassium (K)

– les micronutriments telle le fer (Fe), manganèse (Mn), cuivre (Cu), zinc (Zn), molybdène (Mo), cobalt (Co), et le bore (B)

L’azote contribue au métabolisme des plantes mais plus particulièrement à la croissance des organes végétatifs (feuilles et tiges) de la plante. C’est l’un des constituants majeurs des protéines cellulaires. L’une des sources principales d’assimilation de l’azote chez les plantes aquatiques est le nitrate (NO3). Les nitrates peuvent être métabolisés dans la plante par la présence d’enzyme spécifique : la nitrate réductase.
Le phosphore contribue grandement au maintient du système racinaire ainsi qu’à la croissance végétative de la plante. C’est un composant essentiel qui se retrouve dans les réactions énergétiques (ATP-ADP) ainsi que celles dans la duplication des acides nucléiques (ADN). Il est utilisé principalement par les plantes sous forme d’orthophosphate (PO4).
Le potassium contribue à la photosynthèse, à la formation des hydrates de carbones et des protéines. Il est essentiel aux mouvements des produits de la photosynthèse dans les différentes parties de la plante. Il contribue aussi aux réactions de l’utilisation de l’azote dans les cellules. Il intervient aussi dans la robustesse de la plante en diminuant l’effet des stress causé par les maladies, la température…

Le fer est requit dans les réactions enzymatiques (cytochromes) de la synthèse de la chlorophylle et des protéines. Il est aussi requit dans le métabolisme de la respiration. Le fer est donc l’un des plus important micronutriments car il entre en considération dans beaucoup de réactions métaboliques de la plante.
Les autres micronutriments interviennent aussi dans d’autres mécanismes à l’intérieur de la plante mais par mesure de simplicité ils ne seront pas abordés ici.

Les fertilisants liquides doivent donc apporter ces différents éléments. Cependant la grande diversité des fertilisants ne facilite pas toujours le choix d’un engrais. On se propose ici de faire une synthèse de la composition des principaux éléments nutritifs retrouvés dans les fertilisants. Les macronutriments seront l’azote (N), le phosphore (P) et le potassium (K) et les micronutriments seront volontairement séparés en Fer et les autres (appelé ici “ Micro ”).
Note : la liste de micronutriments pouvant être très longue, nous nous sommes limités à mettre leur présence pour des raisons de simplicité. La composition peut être très variée d’une compagnie à l’autre et ainsi être constituer de 5 éléments (Ada) à plus de 11 éléments (Dennerle).

Tableau rassemblant la composition de nombreux engrais du commerce :

Engrais PMDD

Tableau engrais PMDD

Légende :

× Présence de l’élément mais quantité non disponible
† Données non vérifiées
‡ 10.000 mg/L
Les données sont présentés en % du volume total de liquide

Cette synthèse vous permettra donc de choisir un engrais en fonction de vos propres besoins et paramètres de votre aquarium. Ceci pourrait peut être vous inspirer pour vos propres mélanges d’engrais que vous pourriez faire à partir de composants solides.

Une tite synthèse d’une recette de base

Poor Man’s Dosing Drops (PMDD) (Formule Conlin Sears)

1 Tbsp (~9g) mélange d’oligo-éléments chelaté
2 Tsp (~14g) K2SO4 (sulfate de potassium)
1 Tsp (~6g) KNO3 (nitrate de potassium)
2.5 Tbsp (~33g) MgSO4.7H2O (sulfate de magnésium (sels epsom))
300mL H2O distillée
0.5mL 9M HCl (facultatif)

Quelques notes sur le mélange:
Le CSM+B doit être complètement dissous. Commencer par dissoudre cet élément et écrasez tous les cristaux non dissous avec votre outil de mélange.

Le KNO3 ne peut pas devenir complètement soluble et un fin dépôt se précipitera au fond. C’est correcte, juste bien mélanger le PMDD avant l’emploi.

Pourquoi ajouter du MgSO4 quand le CSM+B possède du Mg. CSM+B n’a pas assez de magnésium pour avoir le bon ration avec les autres éléments du PMDD.

L’élément HCl aide à empêcher la croissance du mycète (champignon) et peut être omis si le mélange est maintenu dans le réfrigérateur.

Ajoutez le mélange quotidiennement pour garder le niveau de Fe à environ 0.1ppm. La quantité exacte devra être déterminée par expérimentation, mais environ 3 ml par 100 l pour un bac avec des plantes à croissance rapide semble bon.

Mesurez le niveau de nitrate régulièrement, et ajustez la quantité de KNO3 dans le mélange PMDD pour maintenir un taux de 3 à 5ppm (cette étape est assez importante). Pour un meilleur dosage du mélange PMDD vs nitrate, vous pouvez doser le KNO3 séparément, en l’omettant préalablement de la recette et à l’ajoutant séparément dans l’aquarium.

En recherchant sur internet concernant la dissolution partiel de la formule PMDD, j’ai trouvé un conversation sur un forum entre Greg Watson et un usagé. M Watson à mentionné qu’il est difficile de mélanger le PMDD avec l’eau recommandée pour avoir une dilution complète. Ce que l’usagé suggère est de tripler la recette et mélanger le tout dans 900 ml d’eau.

 

Leguigui

Laisser un commentaire

Champs Requis *.